Biodiversity
La biodiversité au Sénégal après Hyderabad
jeudi 28 février 2013, par Florent Tiassou

En octobre dernier, la Conférence des Nations unies sur la biodiversité avait eu lieu à Hyderabad en Inde. Le point litigieux des négociations a été les engagements des pays développés pour accroître leur aide financière aux pays en développement en matière de protection des espèces végétales et animales menacées.

Six mois après, l’une des participantes, Voré Gana Seck, présidente de la Commission développement durable au Conseil économique et social du Sénégal et directrice de l’Ong "Green Senegal", revient sur ce qui a ou qui va changer après cette conférence en Inde. Elle était au micro de Kossivi Tiassou.

Voré Gana Seck en bleu sur la photo.