Biodiversity
Culture de contre saison
dimanche 24 février 2013, par La voix du paysan (Cameroun)

La grande saison sèche se profile à l’horizon au Cameroun. En cette période, l’exploitation des bas-fonds et autres points d’eau pour la production des cultures maraîchères offrent des opportunités intéressantes. On peut citer par exemple : le poivron, le gombo et la tomate.

Au Cameroun, l’autre grand avantage est que ces cultures peuvent être pratiquées dans les 5 zones agro-écologiques du pays.
Mais avant de se lancer dans la production de ces cultures maraîchères, il est important de respecter quelques pré-requis :
- Ceux qui vont travailler au quotidien au champ doivent avoir un minimum de maîtrise technique de ces cultures.
- Il faut implanter son champ près d’un grand centre de consommation. Généralement, il est conseillé de le situer à moins de 100 km pour réduire les frais de commercialisation.
- Il faut choisir un terrain qui n’est pas enclavé et dont l’accès est facile pour favoriser une évacuation au moment de la production.
- Il faut s’assurer que votre source d’approvisionnement en eau n’est pas tarissable. Une forte carence en eau pendant le cycle de culture peut être fortement préjudiciable.

- Il faut aussi s’assurer que le terrain choisi n’est pas une zone inondable. Il sera plat de préférence mais une légère pente peut être tolérée.
- Il faut s’assurer que 2 ou 3 ans auparavant, des cultures de même type n’ont pas été faites sur la même parcelle.
- Il faut également opter pour les meilleures variétés. Par exemple, celles qui ont le plus grand potentiel de commercialisation, celles qui résistent mieux aux maladies, celles qui se conservent mieux, etc.
- Il faut rechercher les sols légers, riches en matières organiques et bien drainés.
Irénée Modeste Bidima

Comment cultiver la tomate
La pépinière doit se situer à côté de la future plantation. On va commencer par former des planches dont les lignes de semences doivent mesurer entre 60 et 120 cm de large et avoir une hauteur de 20 à 25 cm. La longueur de la planche ou le nombre de planches dépendront de la taille du champ. Mais une planche ne doit pas excéder 10 mètres. Il faut bien émietter les mottes pour ameublir le sol. Ajouter du fumier de ferme bien décomposé.
Pour planter un hectare de tomates, il faut semer entre 250-400 g de graines sur une surface de 200 m2 de lignes de semis. Soit environ 1,5 à 2 g de semences au mètre carré. Ceci donnera plus de 30 000 plants. L’espace compris entre les lignes de semis dans la pépinière sera compris entre 10 et 15 cm d’écart, pour une profondeur d’environ 2 cm. Recouvrir les graines de sable fin et de paille.
Arroser les planches deux fois par jour afin d’assurer une humidité suffisante pour la germination. Après la germination, il faudra enlever la paille.

Sources exploitées
- Recueils de fiches techniques pour l’entrepreneur rural. Tome 1 et 2. SAILD
- Comment bien cultiver le gombo. CNRA
- La culture de la tomate. Agrodok 17 CTA
- La Voix Du Paysan N°212. Janvier 2009

Audiothèque
Aucun fichier audio associé à cet article.