Climat change
Abdoulaye Baldé, défend le financement de la gestion durable des terres à la COP21
mercredi 9 décembre 2015, par Kayi Lawson

"Un accord contraignant sans le financement conséquent pour accompagner les pays pauvres, ce n’est pas un accord“. C’est le credo du président sénégalais, Macky Sall au Bourget où se tient , la COP 21, la conférence des Nations unies sur les changements climatiques. Pour mieux expliquer cette position du Sénégal, Florent Tiassou a rencontré , défend le financement de la gestion durable des terres à la COP21, le ministre sénégalais de l’environnement et du développement durable. Ce dernier est très impliqué dans les négociations au nom des pays africains.